Jean Pierre SIMOULIN  06.22.36.54.16

Ingrid ANCELLE-DELPLACE  06.82.62.06.11

Patricia LETIENT 06.19.87.85.82

Julien LEONARD 06.62.10.55.83

Grève intersyndicale pour l'augmentation des salaires dès mardi 18 octobre !

La grève dans les raffineries Total Energies et Esso-ExxonMobil s’étend malgré la réquisition décrétée par le gouvernement Macron, inacceptable remise en cause du droit de grève.

Avec les confédérations FO et CGT, la FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse, la FNEC FP-FO appelle l’ensemble des personnels à se réunir dès ce vendredi pour décider la grève dans les écoles, établissements et services dès mardi 18 octobre, afin d’exiger eux aussi une augmentation de salaire immédiate pour tous, a minima à la hauteur de l’inflation, à l’opposé de la pseudo-revalorisation annoncée par le ministre Ndiaye.

 

La grève des raffineries fragilise le gouvernement et ouvre une brèche. C’est le moment d’y aller tous ensemble, public-privé, pour l’augmentation des salaires !

 

Lire le communiqué intersyndical

 

Télécharger la déclaration d'intention de grève à envoyer avant samedi minuit en cliquant ici !

AP_N599_WEB-1.jpg

Pénurie d’essence : le SNUDI FO 60 écrit à l’IA-DASEN

 

Le SNUDI FO 60 interpelle la DASEN pour demander que les personnels puissent être considérés comme prioritaires à l’instar des pompiers, des ambulances.
A défaut, qu’ils puissent bénéficier d’ASA avec traitement s’ils ne peuvent pas se rendre à l’école ou en réunion.

Lire le courrier

Grève le 18 octobre pour le RETRAIT du projet Macron de destruction de l’enseignement professionnel

Le projet Macron de réforme des lycées professionnels vise à les transformer en centres d’apprentissage livrés au patronat, à s’attaquer aux diplômes nationaux et au statut des professeurs de lycée professionnel. Le président Macron prévoit même de confier la présidence des Conseils d’administration des LP aux chefs d’entreprises, qui décideraient des fermetures et ouvertures de formations, en fonction des besoins locaux.

Après la destruction du Baccalauréat comme diplôme national, après Parcoursup, l’objectif du gouvernement est clair : détruire tout l’édifice de l’Education nationale, des diplômes et des qualifications.
Le président veut imposer dès la 5ème de collège un dispositif « Avenir » consistant à dédier une demi–journée par semaine pour découvrir les métiers et les entreprises. Pour la FNEC FP–FO, l’avenir serait de renforcer les missions et le nombre de personnels d’orientation, de rétablir les classes et les sections qui ont été fermées et de permettre à chaque collégien de trouver la formation de son choix.

[...]

Lire le communiqué

3d-business-man.jpg

Les concours exceptionnels Ndiaye seront bien ouverts aux enseignants contractuels titulaires d’un diplôme Bac+3

Depuis des années, le SNUDI-FO et la FNEC FP-FO ne cessent de marteler leur exigence de recrutement des enseignants à Bac+3 pour élargir la réserve de candidats.
Cette revendication est la suite logique de leur opposition à la masterisation des concours, et donc au recrutement des enseignants à Bac+5, décidés en 2010 par le gouvernement Darcos-Sarkozy.
La FNEC FP-FO avait en effet été la seule organisation syndicale à voter contre les projets de décrets relatifs à la masterisation des concours au comité technique paritaire ministériel, au conseil supérieur de l’Education et au conseil supérieur de la Fonction publique d’Etat.
De la même manière, constatant le recours accru aux contractuels précaires et sous-payés, le SNUDI-FO et la FNEC FP-FO revendiquent sans relâche la titularisation de tous les contractuels qui le souhaitent.

[...]

Lire le communiqué

la_de__prime_jpg__1894794.jpg

Budget 2023 : 1000 postes en moins et une pseudo-revalorisation partielle ! Inacceptable !

Un mois après la rentrée, la situation est déjà alarmante dans les écoles. Le ministre peut bien répéter comme une litanie que « la rentrée s’est bien passée », il ne convaincra personne et surtout pas les collègues.

Les CTSD de rentrée ont poursuivi leurs basses œuvres en fermant des classes ou en refusant des ouvertures nécessaires ; déjà les remplaçants manquent et de nombreux TR sont affectés sur des classes à l’année ; l’enseignement spécialisé est exsangue, l’inclusion systématique fait exploser les écoles, partout les postes de RASED et les postes en établissements sociaux et médico–sociaux font défaut …
Mais pour le ministre Ndiaye, il y a encore trop d’enseignants dans les écoles !

[...]

Lire le communiqué

Indemnités REP et REP+ pour tous les personnels : Un premier recul du ministre qui en appelle d’autres

Lors d’une réunion au ministère avec les fédérations de l’Education nationale ce lundi 3 octobre, les représentants du ministre ont annoncé que tous les personnels percevraient désormais l’indemnité REP et l’indemnité REP+, y compris ceux qui en étaient exclus (AED, AESH, CPC, IEN, assistants sociaux…).

Cette annonce du ministre est à mettre au compte de la mobilisation constante des personnels depuis des années dans laquelle la FNEC FP–FO a pris toute sa place. C’est notamment le cas des puissantes mobilisations des AESH et des AED, en 2021 et 2022, et de la manifestation nationale qui avait réuni 3000 AESH le 19 octobre 2021 devant le ministère. C’est également le cas de la grève des assistants sociaux le 15 mars 2022.
Cette décision répare donc une injustice de longue date. Pour autant, rien n’est réglé.

[...]

Lire le communiqué

Compte-rendu de la réunion au ministère du 3 octobre 2022 « Concertation sur l’attractivité et la revalorisation du métier enseignant »

En bref :
Revalorisation « inconditionnelle » qui ne concerne que la 1ere moitié de carrière
Revalorisation liée à de nouvelles missions
Indemnité REP et REP + versée à tous les personnels (AED, AESH, assistants sociaux…)

Compte-rendu :
Ministère de l’Education nationale (MEN) : Le ministre est revenu sur les deux dimensions des « revalorisations » proposées :

 La revalorisation socle ou inconditionnelle (635 millions) qui a pour but de réduire le retard de rémunérations des enseignants par rapport aux autres cadres de catégorie A et définir des modalités de déroulement de carrière. Mais au final, le ministre précise que cela ne concernerait que la première moitié des carrières (jusqu’à 20-25 ans de carrière). Les stagiaires en seraient pas concernés. Pour les autres, on peut mettre à l’étude une amélioration des taux de passage à la hors classe et à la classe exceptionnel (note de FO : donc soumis à l’arbitraire du PPCR).

[...]

Lire le communiqué

 
 

Budget Macron / Ndiaye : nouvel effondrement du pouvoir d’achat, nouvelle aggravation des conditions de travail ! Préparons la grève pour les faire reculer !

Le budget 2023 de l’Éducation nationale a été présenté. Il augmente certes de 3,7 milliards, mais 1,7 milliard est la conséquence de l’augmentation de la valeur du point d’indice de 3,5% qui, alors que l’inflation pourrait atteindre les 8%, entérine un effondrement sans précédent du pouvoir d’achat des personnels.

2 000 suppressions de postes d’enseignants !

Lire le communiqué

 
 

Non à la maltraitance des titulaires-remplaçants (TR) et à la dégradation des conditions de remplacement !

Dans la majorité des départements, sur consignes du ministère, les IA-DASEN, ont modifié la gestion du remplacement des enseignants du 1er degré, parfois du jour au lendemain !

Souvent, la gestion des collègues remplaçants est transférée des circonscriptions vers les DSDEN, générant une désorganisation des services, de nombreuses erreurs, des doublons de missions données et au final, un épuisement des personnels enseignants et administratifs. Que cherche le ministre en créant de telles désorganisations si ce n’est préparer la fin des remplacements et la privatisation des services ?

Lire le communiqué

 
 
 
casse statuts.jpg

Les évaluations d’école sont suspendues jusqu’au mois de décembre !

« Nous ne ferons pas d’évaluations
d’école au 1er trimestre.
On verra plus tard. »


C’est la réponse que le ministre M. Ndiaye a donnée à la FNEC FP–FO qui l’interrogeait sur la question des évaluations d’école lors d’une audience lundi 5 septembre.


La délégation a rappelé que celles–ci étaient rejetées par les personnels à travers de nombreuses motions et prises de position dans les départements. Elle a rappelé sa position d’abandon de ce dispositif, revendication formulée en commun nationalement par le SNUDI–FO, le SNUipp–FSU, la CGT Educ’action, SUD Education et le SNALC et par de multiples intersyndicales départementales.

 

Toutes les infos ICI

 
 
 

Compte-rendu du CTSD de rentrée : Une nouvelle année sous le signe de l’austérité

Le Comité Technique Spécial Départemental s’est tenu le lundi 5 septembre afin de traiter les mesures d’ajustement de rentrée.

 

Retrouvez la déclaration de la FNEC FP FO

Lire le compte-rendu

Vote carte scolaire :

Contre : FO

Abstention : UNSA – SNUIPP FSU - SNALC - SGEN CFDT

 
 
 

Compte-rendu de l’audience avec le ministre Ndiaye

le 5 septembre 2022

Parmi les points à relever :

– Aucune obligation ne sera faite de participer aux “concertations” annoncées dans les écoles et établissements : La FNEC FP FO en prend acte, et restera opposé à l’objectif de ces concertations : disloquer le cadre national de l’Ecole à travers les “projets locaux” !

 

– Les évaluations d’école sont suspendues jusqu’au mois de décembre : c’est un premier recul à mettre au compte de la mobilisation et un encouragement à poursuivre la bagarre pour leur abandon !

 

– Le ministre est ouvert à la discussion sur le recrutement à Bac +3 : la FNEC FP-FO y portera ses revendications. Même si pour l’instant aucun élément de calendrier n’a été donné.

Lire le CR dans son intégralité

 
 
 

PPMS : les directeurs n'ont pas à le communiquer !

L’article 6 de la loi n°2021-1716 du 21 décembre 2021 précise que « Ce plan est établi et validé conjointement par l'autorité académique, la commune ou l'établissement public de coopération intercommunale gestionnaire du bâtiment et les personnels compétents en matière de sûreté. Le directeur donne son avis et peut faire des suggestions de modifications au regard des spécificités de son école. »

 

Il apparaît donc explicitement que l’élaboration de ce plan n’est pas de la compétence des directeurs des écoles. Nous avons demandé qu'un rectificatif soit adressé.

Nous invitons tous les directeurs à ne rien renvoyer et nous saisir pour toute question ou aide à snudi.fo.oise@orange.fr

 
 
 
PPMS3.jpg
image carte scolaire.jpg

Annonces du président-candidat Macron : inacceptable !

Vous trouverez ci-dessous le communiqué du SNUDI-FO suite aux annonces de Macron.

Jugez plutôt :
- mises en place d’écoles autonomes sous la pression des élus locaux
- rémunération au mérite des enseignants : travailler plus pour gagner plus
- toujours plus d’évaluation-management des personnels
- une retraite à 65 ans
Inacceptable pour le SNUDI-FO !

Lire le communiqué

 
 
 
STOP.jpg

Communiqué du SNUDI-FO Oise
Stop aux réunions effectuées sur son temps personnel
faute de remplaçant 

Depuis 2 ans, l’administration se repose sur la conscience professionnelle des personnels qui prennent sur leur organisation de classe et sur leur temps personnel pour effectuer les différentes tâches faute de moyens supplémentaires alloués à la profession. 
Or, ils ne sont pas responsables et n'ont pas à pallier au manque de remplaçants nécessaires pour le bon fonctionnement. Ils souhaitent y participer dans de bonnes conditions : réunions sur le temps de classe avec la mise à disposition d'un remplaçant. 

Le SNUDI-FO a réaffirmé à la DASEN son soutien total du SNUDI-FO aux collègues qui refuseront d'effectuer ces réunions si l'administration ne met pas à disposition un remplaçant. 

Lire la totalité du communiqué

 
 
 

Le ministre prépare l’application de ses contre-réformes

Deux projets de décrets concernant la direction d’école étaient à l’ordre du jour du comité technique ministériel (CTM) du 16 mars :
- la question des décharges de direction
- la création d’une fonction de "référent direction d’école"

 

Lire le compte-rendu du SNUDI-FO

 
 
 
stop-geb68d7ca5_1280.png

Manque de remplaçants : et ça continue encore et encore...

Le SNUDI-FO et sa fédération, la FNEC FP-FO, se sont adressés à de multiples reprises au ministre M. Blanquer pour lui signaler le manque de remplaçants dans les classes.

Le ministre nous répondait que la situation était due à la progression de l’épidémie de Covid19, à la multiplication d’enseignants testés positifs mais aujourd’hui, alors qu’à l’évidence le virus circule moins qu’au mois de janvier, cette problématique est loin d’être réglée… Elle empire même ! Dans certains départements ce sont toujours des centaines d’enseignants absents qui ne sont pas remplacés chaque jour.

Cette situation pénalise les élèves dont le droit à l’instruction est remis en cause tout comme elle aggrave les conditions de travail des enseignants présents, dont les classes sont bien souvent surchargées avec l’accueil d’élèves scolarisés dans d’autres classes.

 

Lire le communiqué du SNUDI-FO

 
 
 

Les évaluations d’école :

territorialisation extrême dans le cadre de l’évaluation permanente

Depuis la rentrée 2021, les IA-DASEN, sur consignes du ministre, expérimentent les évaluations des écoles, à la fois par auto-évaluation et évaluation externe. Celles-ci seront généralisées à la rentrée 2022, toutes les écoles devant être évaluées tous les 5 ans.

Les retours de la mise en place de ces évaluations dans les départements sont ahurissants !

Loi Rilhac, évaluations d’école, fusion des corps d’inspection : tout est lié pour territorialiser l’école et faire aboutir le nouveau management Grenelle-PPCR !

 
 
 
Colm evaluations.png

Chaos dans les écoles : le SNUDI-FO s’adresse au ministre

Depuis des mois, les personnels exercent dans des conditions extrêmement dégradées. Ils subissent les ordres et contrordres permanents engendrés par les protocoles successifs. La mise en place du protocole du 29 novembre qui prévoit que les élèves doivent se faire tester immédiatement dès l’annonce du contact avec un cas positif accentue encore le chaos dans les écoles.

Le SNUDI-FO a décidé de s’adresser au ministre

Lire la lettre ouverte du SNUDI-FO au ministre Blanquer

 
 
 
3d-business-man.jpg

Expérimentation Macron : Blanquer persiste et signe !

Les annonces de l’expérimentation Macron-Blanquer à Marseille suscitent le rejet chez les collègues. Plus de 100 écoles de Marseille ont ainsi refusé de rentrer dans ce dispositif qui explose le cadre de l’Ecole républicaine.

C’est dans cette situation que le maire de Marseille a déclaré ces derniers jours dans les médias locaux : « Ça ne sera fera pas », « Je pense que c’est une mauvaise idée. Je le lui ai dit », « Je pense que cette idée est oubliée ».

Mais le ministre persiste et signe. Il indique dans la presse : « Le maire de Marseille est sorti de ses compétences. C’est l’Education nationale, jusqu’à nouvel ordre, qui gère ces questions-là. Et donc, ce qu’il a dit n’est pas exact. Vous savez, en général, quand le président de la République dit quelque chose, nous le faisons derrière. »

Lire le communiqué du SNUDI-FO 

 
 
 
 
 
Logo-AESH.jpg

Appel de la quatrième convention nationale des AESH

pour un vrai statut, un vrai salaire

et l'abandon des PIAL!

La quatrième convention nationale réunie le mercredi 10 novembre afin de faire un bilan concernant la montée à Paris et de réfléchir à une poursuite de nos actions, réaffirme l’appel de la troisième convention du 6 octobre.
Notre mobilisation du 19 octobre, qui était un appel à la grève de l’intersyndicale FSU, FNEC FP FO, CGT éduc'action, Sud éducation, SNALC, SNCL où nous nous sommes greffés et où nous avons nous même œuvré au déroulement de cette journée, a été une réussite. Plus de 3000 personnes de toute la France ont manifesté à Paris ! 

 

Lire l'appel

STOP.jpg

Loi Rilhac : Une proposition de loi à rejeter 

Après son vote en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, la proposition de loi Rilhac doit maintenant être examinée par le Sénat mercredi 20 octobre. 
Elle ne répond toujours pas aux besoins exprimés par les directrices et directeurs, mais aussi par les enseignantes, pour améliorer le fonctionnement de l’école. Les parlementaires, soutenus par le ministre, s’obstinent dans la création d’une autorité fonctionnelle qui mettrait à mal la place centrale du conseil des maîtresses et maîtres animé par les directrices et directeurs, lieu de débats et de démocratie au sein des écoles.

Lire l'appel intersyndical

 
 
 
 
revendications.jpg
Constellations-e1602228703483.png
PPCR.jpg

Rentrée Blanquer : réunissons-nous dans nos écoles

pour lister et faire valoir nos revendications !

Cette rentrée scolaire est marquée par le refus persistant du ministre de créer les postes nécessaires pour alléger les effectifs par classe et améliorer le remplacement des enseignants absents. Pire, de nouvelles fermetures de classes sont prévues lors des CTSD de rentrée. Les conditions de travail (...)

 
 
 
 
 
 
 
laicité.jpg

Formations par constellations :
le ministre souhaite passer à la vitesse supérieure !

A l’image du gouvernement qui enchaîne les mesures et les lois liberticides, le ministre Blanquer continue son offensive contre la liberté pédagogique et le libre choix de la formation continue, et ce contre l’avis de la majorité des personnels ! Il présente les formations par constellations (étendues au 2nd degré sous forme de laboratoires de mathématiques) comme la priorité !

                                                                                       
 
 
 
 
 
 
 

PPCR : la roue de l’infortune !

Le SNUDI-FO, avec la FNEC FP-FO et la FGF-FO, dénoncent, depuis sa mise en place, les effets dévastateurs de PPCR. Les PE promouvables découvrent des appréciations arbitraires et souvent injustifiées.

Chez les collègues, qui pour beaucoup se sentent lésés, déconsidérés voire méprisés, ce sont la colère et le rejet de cet arbitraire qui prévalent. Cette colère est notamment légitimée par plusieurs particularités absurdes pour le passage à la hors classe. 

 Le SNUDI-FO revendique le retour à des promotions basées essentiellement sur l’AGS.

Le SNUDI-FO a adressé le 2 juillet un courrier au Ministre afin d’ouvrir la voie à de réelles négociations pour obtenir un vrai déroulement de carrière.

                                                                                       Lire le courrier
 
 
 
 
 

Non, Monsieur le ministre, ce n’est pas ça la Laïcité
La Laïcité, c’est le strict respect de la loi de 1905 !

Au prétexte de promouvoir la laïcité dans les établissements scolaires, le ministre vient de lancer une campagne de communication. Il a fait appel à une agence pour déployer des panneaux publicitaires et des affichages dans les établissements. Ces affiches entretiennent une profonde confusion, voire un contresens, sur ce qu’est la Laïcité.

                                                                                       
 
 
 
 
 
 
 
 

Réaction FO suite aux annonces

du ministre Blanquer sur son Grenelle

A la veille d’une rentrée qui s’annonce difficile et chaotique, le ministre Blanquer a fait des annonces sur son Grenelle et la prétendue revalorisation des personnels de l’Education nationale.

Ces mesures s’inscrivent dans les choix politiques du gouvernement. En effet, cette année encore, la Ministre de la Transformation de la Fonction publique a répondu par une fin de non-recevoir à la demande unanime des organisations syndicales de revaloriser les grilles indiciaires.

Lire le communiqué de la FNEC FP-FO

 
 
 
 
 
 
 
 
 
baisse salaire.jpg

Accès à la classe exceptionnelle : retard à l’allumage…

 
Le dispositif réglementaire d’accès à la classe exceptionnelle de l’ensemble des corps d’enseignant, d’éducation et psychologues de l’Éducation nationale a été remis en cause par la décision du Conseil d’Etat n°430342 du 19 mai 2021. En effet, le Conseil d’Etat – saisi en première et dernière instance – a fait droit à la demande d’une organisation syndicale contestant le périmètre des fonctions éligibles déterminées par l’arrêté du 10 mai 2017. S’il n’a pas annulé ce dernier, le Conseil d’Etat considère que le pouvoir réglementaire aurait dû définir avec une précision suffisante dans le décret statutaire des professeurs agrégés la nature des fonctions éligibles et ne pas renvoyer à un arrêté le soin de définir les conditions d’accès à la classe exceptionnelle.
                                                                                       Lire le communiqué
 
 
 
 
3d-business-man.jpg
télétravail.jpg
diplomé.rouge_.png

2ème Journée de pré-rentrée : hein ? quoi ?

Comme chaque année, les congés d’été ne sont pas encore commencés que des pressions pour imposer “une deuxième journée de pré-rentrée” se font déjà sentir !

Qu’en est-il exactement ? Toutes les infos sont à retrouver dans le document ci-joint ou à télécharger.

Le SNUDI-FO 60 répond présent pour vous aider : le travail gratuit, ça suffit !

                                                                                       Lire le communiqué
 
 
 
 

Les élèves ont besoin de personnels qualifiés, pas de cours en ligne !

Le ministre Jean-Michel Blanquer a délibérément désorganisé l’École et l’obligation scolaire a été bafouée :

– cours à distance,
– suppressions de milliers d’heures de cours,
– enseignants non remplacés,
– fermetures de classes,
– renvoi des élèves chez eux…

Le rôle de l’État est de garantir « l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture », et pourtant toutes les mesures qu’il prend accélèrent la commercialisation du service public d’Éducation nationale.

                                                                                       Lire le communiqué
 
 
 
 

Listes complémentaires : le SNUDI-FO s’adresse au Ministre

 

Il y a quelques jours ont été rendus publics les résultats des concours de recrutement des professeurs des écoles.

Dans beaucoup d’académies les listes complémentaires ont été réduites. De plus, les candidats inscrits sur ces mêmes listes complémentaires sont d’ores et déjà contactés par les services des rectorats pour être … contractualisés !

Le SNUDI-FO n’accepte pas ces méthodes et s’adresse au Ministre en ce sens.

Le SNUDI-FO soutient l’initiative de pétition “Ouvrez les listes complémentaires” à l’adresse du Ministre élaborée par les listes complémentaires de l’académie de Rouen, et vous engage à la signer.

                                                                                       Lire le courrier
 
 
 

Réforme du concours : des conséquences inacceptables !

 
La réforme du concours prévoit de proposer dès la prochaine rentrée aux étudiants de master MEEF d’être contractuels en responsabilité de classe. Ils effectueront un service de 8H hebdomadaire payé 664€ nets par mois correspondant à 33% du temps de travail.
Outre l’ubérisation de l’Ecole Publique, cette réforme va avoir des conséquences concrètes et inacceptables pour nombre de directeurs d’école, de TRS et de collègues à temps partiels
                                                                                       Lire le communiqué
 
 
 

Privatisation du service de gestion des personnels : inacceptable !

La DSDEN de la Somme, sur demande ministérielle, a décidé de confier à titre expérimental l’organisation du remplacement des professeurs des écoles de ce département à une start-up dénommée « la solution ANDJARO ». Tous les titulaires remplaçants sont concernés.
                                                                                       Lire le communiqué
 
 
 
doc.png

Directeurs : les nouveaux assistants médicaux

de l’Éducation nationale ?

Depuis le mois de février, le ministre Blanquer, celui là-même qui n’a respecté aucune de ses obligations d’employeur en matière de protection des personnels et qui refuse de recruter des enseignants fonctionnaires d’Etat pour faire face à la situation, a lancé dans les médias une nouvelle opération de communication en présentant une campagne de tests salivaires qui se déploierait « massivement » dans les écoles.

 

La réalité de ce dispositif apparaît aujourd’hui clairement : toujours plus de tâches supplémentaires pour les directeurs !

 

Lire le communiqué du SNUDI-FO en cliquant ici

 
 
 
 

Ensemble CONTRE la loi Rilhac !

La proposition de loi Rilhac sur la direction d’école, votée par l’Assemblée Nationale en juin 2020, est maintenant passée au Sénat le mercredi 10 mars 2021.

Cette proposition de loi est donc un premier pas vers la mise en place de directeurs Supérieurs hiérarchiques, chefs d’établissements soumis à toutes les pressions locales au sein d’écoles devenues autonomes.

 

Lire le communiqué

 
 
 

Directeur supérieur hiérarchique : le ministre confirme !

Le SNUDI-FO alerte depuis plusieurs mois les personnels sur le contenu de la proposition de loi Rilhac créant la fonction de directeur d’école qui, dans son article 1, indique : « Il (le directeur) bénéficie d’une délégation de compétences de l’autorité académique pour le bon fonctionnement de l’école qu’il dirige. »

Cette proposition de loi s’articule parfaitement avec les groupes de travail du Grenelle. Ainsi, est annoncée une fusion des corps d’inspection du 1er et du 2nd degré, la disparition des IEN et des IA-IPR au profit « d’inspecteurs territoriaux

Lire le communiqué

 
 
 
Je suis AESH.png

COLLEGUES AESH

La FNEC FP FO de l'Oise réclame le versement de l'indemnité compensatoire de la CSG et la mise en fonction d'une nouvelle grille salariale

 
 
 
Capture-decran-2020-11-05-a-22.19.10.png
Capture-decran-2020-10-18-a-22.38.42-1.p

Dossier spécial "Grenelle"

Vous trouverez ci-dessous un dossier spécial de la FNEC FP-FO sur le "Grenelle" de Blanquer :
- Revalorisation : le ministre se moque de nous !
- Un Grenelle pour casser les statuts !

 
 

Blanquer entend généraliser les contractuels et la précarité

Le ministre Blanquer, plutôt que de faire appel aux candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires, fait appel à des contractuels pour des CDD de 3 mois dans les écoles.
En baissant le nombre de place au concours il entend généraliser ce recours au contractuels et donc la précarité dans l’Education Nationale !

Lire le communiqué du SNUDI-FO 

 
 

SEREZ-VOUS INSPECTES EN 2020 2021 ?

 

Certains collègues ont reçu l’information qu’ils "bénéficieraient" en 2019-2020 d’un rendez-vous de carrière.

Qui est concerné par ces rendez-vous de carrière ?

Cliquez ICI 

Ruban-noir-1.jpg

SUICIDE DE NOTRE COLLEGUE CHRISTINE

Le SNUDI-FO de l'Oise salue la mémoire de notre collègue directrice d’école à Pantin qui s’est suicidée il y a quelques jours. Pour FO, il est évident que les contre-réformes, décrites par notre collègue dans son courrier, ont des conséquences dramatiques sur la santé des collègues. Elles doivent être abandonnées. La FNEC-FP FO a demandé la tenue d’un CHSCT ministériel exceptionnel à ce sujet.  

JE REMERCIE L'INSTITUTION DE NE PAS SALIR MON NOM

 

Alors que depuis plusieurs jours, la colère et l’indignation suite au décès de notre collègue traversent toutes les salles des maîtres, le Ministre Blanquer (qui est resté très silencieux) tente d’utiliser l’émotion créée par le suicide de Christine Renon pour faire passer par la fenêtre la création d’un statut de directeur supérieur hiérarchique que nous avions réussi à repousser par la porte par la mobilisation contre les EPSF et la loi Blanquer !

Voici deux articles qui sont très clairs sur les intentions du gouvernement : 

https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/des-pistes-pour-sattaquer-au-malaise-des-directeurs-decole-1136035

http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2019/10/02102019Article637055986216978758.aspx

Lire les revendications du SNUDI FO

logo long.png